L’île fumante et l’île de jade

Et si on vous disait qu’Aotearoa est composée de deux îles: l’île de jade et l’île fumante. Après votre séjour en Nouvelle-Zélande, ces expressions prendront tout leur sens. 

Autrement dit la Nouvelle-Zélande possède deux très belles îles qui se font face, et les appellations sont très représentatives de leurs caractéristiques. Nous vous invitons à découvrir les petits secrets de ces deux bouts de terre, petites sur la carte mais grandioses à visiter !

L’île du nord, île aux multiples facettes

ruapehucolorlake

Du Cap Reinga, au nord, au Cap Paliser au sud, l’île du nord se démarque par la diversité de ses paysages. 

Le point le plus au nord est doté de belles plages et notamment la fameuse 90 Miles Beach qui longe la côte ouest du Cap Reinga jusqu’à Ahipara. Cette longue bande de sable est un paradis pour les quads, motos ou 4×4. Tout au long de ces nombreux kilomètres on peut admirer la mer de Tasmanie et y perdre son regard tout en imaginant l’Australie au loin. 

Le bout de pays qui part d’Auckland et rejoint le Cap Reinga est le Northland. Cette région a été le théâtre de nombreux faits historiques entre les maoris et les colons, Waitangi est le lieu symbolique du traité signé entre les deux peuples. C’est aussi un endroit où l’on rencontre des habitants peu communs : les dauphins. Rendez-vous dans la Baie des Iles où lors d’une croisière parmi les 144 îles qui se situent autour de Paihia, vous pourrez admirer la faune marine venir à votre rencontre.

Auckland se situe à l’intersection du Northland et du reste de l’île du nord, c’est la plus grande ville du pays. Mais elle représente finalement que très peu le pays. Auckland reste un espace citadin très peuplé et étendu où il y a beaucoup de circulation. Cependant ce n’est pas une perte de temps que de partir à la découverte des quelques endroits qui font la beauté de la ville. Auckland est connu pour sa Sky Tower et son port qui accueille les voiliers, mais on adore Auckland pour ses beaux quartiers comme Parnell ou Mission Bay, son aquarium, ses volcans, son musée national, ses îles voisines Rangitoto et Waiheke Island. 

A l’est du Northland, le bout de terre qui s’élève aussi vers le nord est la péninsule de Coromandel. La région est très agréable en voiture pour faire de l’itinérance. L’objectif est de parcourir les côtes et profiter des merveilleux points de vues. Les plages de Cormandel sont très jolies et certaines ont la particularité d’avoir des sources chaudes comme Hot Water Beach ou d’être décorée de structures rocheuses comme Cathedral Cove. 

Un peu plus au sud, on aperçoit de la fumée et l’odeur de souffre atteint nos narines … c’est la ville de Rotorua. La ville qui regorge d’activités aussi diverses que variées, est connue pour ses parcs géothermiques et ses sources d’eau chaude. C’est le paradis pour ceux qui aiment l’eau, les spas, la pêche, les lacs et cascades. Les journées y sont bien remplies et on comprend au fur et à mesure pourquoi l’île du nord est appelée île fumante. 

Arrivé en pleine région volcanique, on part de Rotorua pour atteindre le Parc National du Tongariro et ses volcans. Beaucoup de voyageurs passent par le parc pour y faire les plus belles randonnées. Elles sont réputées dans le monde entier car les paysages y sont uniques !

Pour rejoindre ensuite le sud de l’île du nord, on peut choisir de visiter Napier, la ville art déco par excellence, d’approfondir sa culture du rugby au musée de Palmerston North, ou de rencontrer les otaries au Cap Paliser,… 

Wellington est la capitale de la Nouvelle-Zélande. Une capitale aux allures tranquilles, elle est à taille humaine et possède de beaux jardins, un musée Te Papa passionnant et les studios de production de Peter Jackson.

La capitale du pays est le point de départ pour rejoindre l’île du sud. Le détroit de Cook sépare les deux îles et à peine arrivé à Picton on comprend à quel point l’île du sud va être époustouflante !

L’île du sud à l’état sauvage

Milford sounds

Picton est la ville qui accueille les voyageurs en provenance de l’île du nord, et les dirige vers les beautés naturelles de l’île du sud aussi sauvages que grandioses. L’île du sud est un peu plus grande que sa voisine et les routes peuvent y être un peu plus étroites.

Pour arriver sur l’île, on a la chance de naviguer entre les Marlborough Sounds. Ce sont des fjords qui  se dressent de part et d’autres de la mer et qui recèlent de multiples recoins. Le paysage particulier des Marlborough Sounds rend l’arrivée en ferry sur l’île du sud époustouflante.

Non loin de là se trouve Blenheim et sa région viticole. On se promène au milieu des vignes et l’on goûte au vin si populaire de Nouvelle-Zélande. L’été on zigzague sous le soleil et l’hiver on contemple les couleurs orangées des feuilles prêtes à tomber.

Au nord de l’île du sud, le Parc Abel Tasman, qui porte le nom du célèbre navigateur qui a découvert la Nouvelle-Zélande, se dresse au bord de la mer de Tasmanie. Ce parc naturel est le plus petit du pays mais il est très populaire. C’est un incontournable des circuits touristiques. Il se découvre en quelques heures, une journée ou même plusieurs. En canoë, à pied, ou juste pour une baignade chaque coin est spécial et dispose de paysages magiques.

Tout aussi impressionnants mais totalement différents : les glaciers de Franz Joseph et Fox Glacier. Ils attirent chaque année de nombreux aventuriers qui s’amusent à les observer sous différents points de vue: exploration avec un guide, hélicoptère… Ces deux glaciers sont les plus accessibles au monde mais ils subissent malheureusement le réchauffement climatique et se fragilisent d’année en année.

En descendant la côte ouest, d’autres fjords classés Patrimoine Mondial par l’UNESCO sont à découvrir : le Milford Sound. Ces fjords sont d’origine glacière et s’imposent à vous de manière majestueuse. Quelle aventure extraordinaire de pouvoir les visiter. Ils rappellent à tout voyageur que la Nouvelle-Zélande a de supers atouts naturels.

Dans cette région, la ville de Queenstown est célèbre pour ses sports extrêmes. Des activités comme le saut à l’élastique sont connues mondialement, ce qui en fait un détour inévitable pour toute personne à la recherche de sensations fortes. Queenstown est une petite ville agréable qui peut devenir très peuplée durant l’hiver, car l’accès aux stations de ski y est rapide.

Le sud de l’île du sud est totalement spectaculaire : entre montagnes, fjords et lacs turquoises, le voyage devient inoubliable !

Tout au sud s’étendent les Catlins, moins impressionnants que les fjords ils raviront les passionnés de photos qui y trouveront leur compte et apprécieront chaque changement de lumière pour une prise de vue inédite.

La côte est de l’île du sud se caractérise par la présence de faune sauvage comme les baleines et cachalots de Kaikoura, des otaries et des dauphins. L’observation de ces animaux marins peut être organisée mais souvent c’est par hasard que l’on aperçoit un petit dauphin qui joue dans l’eau.

Les paysages sont donc époustouflants et c’est un bonheur de se retrouver seul au milieu de ce décor sauvage. La ville centrale de cette île est Christchurch, touchée par un violent séisme en 2011, elle se reconstruit doucement au fil des ans pour reprendre de nouvelles allures.

Carte de la Nouvelle-Zélande